Menace sur le Bois du Maine

Un projet de lotissement détruirait ce bois, précédemment classé Espace Boisé Classé. Ce serait encore près de 5ha supplémenatires qui seraient artificialisés.

Signez la pétition 

Plus

La forêt (2)

Les empilements de troncs d'arbre et les parcelles dénudées suscitent l'inquiétude chez les amoureux de la forêt.

Qu'en est-il ?

Plus

Nos conférences

Nous organisons deux conférences par an sur des sujets qui nous concernent et qui peuvent intéresser tous  les Mathérons et les gens de la presqu'île.

Plus

Le trait de côte

Il recule de façon impressionnante au niveau des Combots. Le travail de sape est moins visible au niveau des enrochements de La Palmyre, mais le niveau de la plage s'affaisse inexorablement chaque hiver, et les blocs de calcaire se retrouvent déstabilisés. 

Plus

Le sable

Il va, il vient, au gré de l'évolution de la flèche sableuse de Bonne Anse. 

Quand le chenal de vidage de la baie se fait trop parallèle à la côte, une brèche se forme dans la flèche au niveau de Bonne Anse, 

Plus

Le marais

Il est précieux, mais méconnu et sacrifié au profit de l'urbanisme ou des activités de loisir.

Pourtant son rôle est essentiel pour la purification de l'eau avant son rejet dans la Seudre. 

Plus

Le port

C'est un atout touristique indéniable pour la commune mais son avenir est incertain, même si jusqu'à présent il est toujours possible d'entrer et sortir. 

Plus

La forêt

C'est un écrin pour la commune, forêt de la Coubre d'un côté, des Combots d'Ansoine de l'autre, de Saint Augustin au nord.

Une grande partie est domaniale ou propriété du conservatoire du littoral, ce qui en fait un rempart contre l'urbanisme débridé. 

Plus

Les derniers articles

Tous nos vœux pour cette année, tardifs mais sincères.

Pour la commune des Mathes-La Palmyre, nous souhaitons un développement contrôlé, respectueux de son patrimoine naturel et de son identité. De ce point de vue, les bonnes nouvelles sont assez rares pour être soulignées.

Pour démarrer l’année avec quelque optimisme, on peut se rassurer avec la devise « destination nature » de la commune, la démarche d’aménagement durable des stations dans laquelle elle s’est engagée, ou sa participation à la gestion de Bonne Anse par le Conservatoire du Littoral. L’avenir dira si ces bonnes résolutions seront suivies d’actions positives.

Nous fondons beaucoup d’espoirs dans le projet de création d’une Réserve Naturelle Nationale autour de Bonne Anse qui pourrait inclure, outre la baie, le banc de la Mauvaise et le marais de Bréjat.

Read more

Assemblée Générale 2022

Nous avons tenu notre AG annuelle le 10 Août à l’Espace Multi Loisirs des Mathes. Vos pouvez télécharger la présentation faite au cours de l’assemblée générale. En voici un bref résumé.

Après dix ans d’existence, Demain Les Mathes garde ses objectifs initiaux : défendre les intérêts collectifs des résidents, permanents ou non, de la commune, c’est-à-dire : préservation de son patrimoine naturel, respect de la qualité de la vie de ses habitants, et soutien à son développement économique équilibré.
      Principaux sujets évoqués :
- Des progrès dans la protection des espaces naturels avec la disparition, qu’on espère durable, de deux activités motorisées et la gestion de la baie de Bonne Anse sous la responsabilité du Conservatoire du Littoral.
- La Démarche Aménagement Durable des Stations (ADS) engagée par la municipalité avec le concours du GIP Littoral (région Nouvelle Aquitaine).
- La sélection de notre commune (parmi une centaine d’autres) pour une action d’aménagement durable des territoires littoraux exposés au recul du trait de côte.
- L’expansion rapide de l’urbanisation, notamment vers l’est et le nord-ouest des Mathes, au détriment des espaces naturels, alors que la commune vit sans Plan Local d’Urbanisme depuis plus de 6ans.
- Notre opposition à l’installation d’un parc éolien marin industriel au large d’Oléron et de la presqu’ile d’Arvert, décidée le 27 juillet par le gouvernement, et notre participation au collectif NEMO (Non à l’Éolien Marin à Oléron et à son extension).

Notre association Demain Les Mathes organise en collaboration avec les associations Vaux à Venir, Natvert et le Collectif NEMO une conférence-débat autour de la protection juridique des espaces côtiers.

Vous partagez certainement notre avis : Nos rivages et nos espaces littoraux sont la richesse de notre département, mais leur attrait les rend vulnérables à des atteintes quelquefois irréversibles : emprise industrielle, pression touristique ou urbanisme non contrôlés, montée du niveau de la mer. Contre ces menaces quelle protection peut offrir la loi ?

Nous avons demandé à Laurent Bordereaux, professeur de droit à l’université de la Rochelle de venir nous donner son éclairage le jeudi 5 mai à Vaux sur Mer.

Read more

Non au projet éolien au large d'Oléron ! 

Le.Collectif NEMO (auquel Demain Les Mathes adhère) et la commune des Mathes vous proposent de nous rassembler pour redire notre opposition au projet d'implantations de dizaines de gigantesques éoliennes au cœur des zones protégées (Natura 2000, Parc Naturel Marin.

Dimanche 20 février 2022, en deux temps:

  • à 13h30 on admire la fresque réalisée sur le sable par l'artiste Jben.
  • à 14h on écoute les élus et les associations s'exprimer sur ce projet. 
Read more

Le sable

Ecrit par: Super User
Mis à jour : 04 septembre 2014
Création : 31 août 2014

Il va, il vient, au gré de l'évolution de la flèche sableuse de Bonne Anse. 

Quand le chenal de vidage de la baie se fait trop parallèle à la côte, une brèche se forme dans la flèche au niveau de Bonne Anse, 

ce qui provoque un déplacement de la partie isolée du banc de sable vers la côte.

C'était la situation dans les années 2006-2012.  La Palmyre se retrouvait avec une plage immense, et les services d'entretien de la commune se battaient avec les amas de sable qui se déposaient sur la promenade.

Puis la flèche reprend sa progression, le chenal se rapproche à nouveau de la côte et le sable est évacué, ce qui correspond à la situation actuelle.  Plus beaucoup d'espaces où poser sa serviette à marée haute.

Et là le risque est l'érosion marine, il faut conforter les enrochements.